Recettes santé : 4 tisanes ayurvédiques

4 TISANES POUR UNE MEILLEURE DIGESTION.

Dans une vidéo de ma chaîne YouTube (voir bas de page), je vous propose 4 recettes de tisanes santé ayurvédiques : 1 tisane pour stimuler agni, le feu digestif, et 3 tisanes pour le matin, le midi et le soir. Je vous mets les recettes ici aussi !

 

Tisane pour stimuler Agni, le feu digestif

 

Selon l’Ayurveda, Agni c’est avant tout l’élément « Feu », que l’on retrouve aussi dans le corps. Agni est aussi le feu digestif qui régule la température, qui réalise la digestion, l’absorption et l’assimilation de la nourriture ingérée. Agni transforme la nourriture en énergie, ou conscience… Le feu digestif est donc cette flamme qui nous avons tous en nous, qui permet de digérer tout ce que nous ingurgitons, que ce soit les aliments, les boissons, mais aussi tout ce que l’on sent, voit ou entend, toutes les émotions. Lorsqu’on dit qu’on a « un noeud dans le ventre » ou « le feu au corps », c’est qu’agni entreprend sa fonction de digestion dans le corps, créant ainsi une sensation de chaleur plus ou moins supportable selon la nature de ce que l’on a ingéré.

Souvent, le résultat d’un agni trop faible ou trop fort provient d’une accumulation de déchets et de toxines qui se logent dans le tube digestif, puis saturent le système sanguin et lymphatique avant de se disperser dans les différents tissus du corps. Cette accumulation puis dispersion d’Ama créent toutes sortes de blocages (reflux gastriques, brûlures d’estomac et autres maux physiques) et la maladie, s’il n’est pas éliminé correctement. Pour nourrir votre feu digestif, donnez-lui le bon carburant. Il est important de faire un travail sélectif des aliments bons pour votre dosha et de rétablir de bons réflexes comme ceux cités plus haut. Si vous oscillez entre deux doshas, étudiez lequel prédomine et agit le plus sur votre feu digestif, puis adaptez votre alimentation selon les saisons. C’est un grand enseignement que nous offre l’Ayurvéda : apprenez à savoir qui vous êtes pour mieux comprendre ce qui vous procure de l’énergie et ce qui vous limite.

Afin de remédier aux déséquilibres d’agni, l’Ayurvéda offre des solutions naturelles et les tisanes, les épices en font partie. Voici une recette facile pour réguler et stimuler la capacité digestive d’Agni.

Ingrédients :

1 litre d’eau
1 pincée de piment de Cayenne
2 poignées de racine de gingembre frais, émincé
2 cuillères à soupe de Sucanat (ou sucre brut)
1 à 2 cuillère à café de sel de roche de préférence ou sel rose de l’himalaya
1/2 citron (à ajouter en fin de préparation)

Préparation :

Porter tous les ingrédients à ébullition (sauf le jus de citron).
Laisser bouillir pendant 20 min.
Retirer du feu et laisser tiédir.
Ajouter le jus du demi-citron.
Verser la boisson dans un thermos et la consommer pendant la journée.

Certains préféreront sucrer un peu plus, d’autre réduire le piment… L’essentiel est que la tisane reste globalement proche de la recette de base et qu’elle vous convienne.

 


Tisane du petit-déjeuner

 

Voici une très bonne recette de tisane ayurvédique pour le petit-déjeuner et le matin. Cette tisane convient à toutes les constitutions – Vata, Pitta, Kapha – qu’elle apaise. Elle nettoie l’organisme et stimule. Elle est simple à réaliser.

Ingrédients pour une personne :

1 cuillère à café de jus de gingembre frais à râper puis en extraire le jus
1/2 cuillère à café de cannelle en poudre
1 pincée de cardamone en poudre (cardamone verte)
1 tasse d’eau

Si vous préférez utiliser les épices entières plutôt qu’en poudre, cela marche très bien aussi. Retirer les graines des gousses de cardamone et les piler un peu. Casser la cardamone en petits morceaux.

Préparation :

Faire bouillir l’eau et ajouter les épices. Couvrir. Avec les épices en poudre, retirer du feu et laisser infuser quelques minutes. Avec les épices entières, laisser bouillir 2 minutes, retirer du feu et laisser infuser quelques minutes. Les constitutions Pitta peuvent ajouter 1/4 de tasse de lait (de vache, de riz ou de soja).


Tisane ayurvédique du déjeuner

 

Voici une excellente tisane ayurvédique à préparer soi-même et à consommer après le déjeuner. Elle convient à toutes les constitutions, favorise une bonne digestion et évite le coup de pompe du début d’après-midi… à condition d’avoir pris un repas tout de même équilibré!

Ingrédients pour une personne :

1/3 cuillère à café de graines de cumin
1/3 cuillère à café de graines de coriandre
1/3 cuillère à café de graines de fenouil
1 tasse d’eau

Préparation :

Amener l’eau à ébullition puis ajouter les épices. Couper le feu et couvrir. Laisser tirer pendant 5 minutes. Passer. Facultatif : sucrer selon votre constitution, si vous le souhaitez :

Vata : miel, fructose, sirop de céréale ou Sucanat
Pitta : fructose, sirop de céréale ou Sucanat
Kapha : miel


Tisane ayurvédique du dîner

 

Voici la tisane tridoshique du dîner et de la soirée. Tridoshique signifie qu’elle convient aux trois constitutions types (dosha) vata, pitta et kapha. Elle a pour vertu d’apaiser les trois doshas, de faciliter la digestion et de préparer à une bonne nuit. Son goût harmonieux convient parfaitement à la fin de journée.

Ingrédients pour une personne :

1/3 cuillère à café de graines de fenouil
1/3 cuillère à café de cannelle (en poudre ou un petit morceau d’écorce grossièrement écrasé)
1/3 cuillère à café de fleurs de camomille séchées
1 tasse d’eau

Préparation :

Porter l’eau à ébullition et ajouter les épices. Arrêter le feu, couvrir et laisser tirer quelques minutes. Sucrer selon votre constitution, si vous le souhaitez :

Vata : miel, fructose, sirop de céréale ou Sucanat
Pitta : fructose, sirop de céréale ou Sucanat
Kapha : miel

 

La recette en vidéo :

 

Recette indienne : le cheese naan, pain au fromage

Comme vous avez apprécié ma recette des chapatis (la recette ici) et que beaucoup m’ont parlé des fameux pains au fromage indiens, j’ai décidé de vous proposer une recette.

Les ingrédients :
400 g de farine
30 cl de lait tiède (de vache ou végétal)
3 cuillères à soupe d’huile végétale
1 cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à café de sel
1 sachet de levure de boulanger
8 fromages vache qui rit (possible de le remplacer par du California ou St Morët)

Facultatif pour la garniture :
3 cuillères à soupe de ghee (beurre clarifié indien)
Coriandre hachée
1 gousse d’ail râpée

Je prépare toujours la pâte la veille ou le matin pour le soir car la pâte doit reposer minimum 10h.

La recette :
Verser le lait tiède dans un saladier et ajouter le sucre, la levure et l’huile. Bien mélanger.
Verser la farine petit à petit en remuant énergiquement.
Ajouter la levure et le sel, mélanger et continuer à ajouter la farine petit à petit.
Lorsque la pâte commence à faire une boule, verser la farine restante sur un plan de travail et travailler la pâte à la main et former un pâton.
Déposer la pâte dans un saladier et couvrir avec un torchon humide. Laisser reposer.
Mélanger le ghee, l’ail et la coriandre. Réserver.

Lorsque la pâte a bien reposé et qu’elle a bien gonflé, préchauffer une poêle à feu vif.
Saupoudrer la pâte de farine et la déposer sur un plan de travail fariné.
Diviser en 8 portions et préparer les pâtons en les saupoudrant de farine.
Former délicatement un trou dans le pâton, mettre le fromage au milieu, puis bien refermer les 4 coins.
Déposer le pâton et tapoter délicatement avec le rouleau, puis étaler le nan à 3-4 mm d’épasseur, pas trop fin sinon le fromage risque de sortir.
Une fois étalé, prendre le pain sur la paume de la main et le déposer sur la poêle chaude. Après cuisson, badigeonner avec le ghee.

Bonne dégustation !

Recette rapide : les chapatis, pains indiens

Il existe plusieurs variétés de pain en Inde. On les appelle chapati, paranthan, naan, poori, bati, dosai, etc. Je vous propose une recette du chapati, il est consommé dans toute l’Inde, au Pakistan et au Sri Lanka. Les morceaux de chapati sont roulés en cornets de façon à être utilisés comme cuillère pour consommer la sauce. Le naan diffère du chapati par sa forme (ce dernier étant rond) et par le fait que le chapati est généralement cuit sur une plaque en fonte appelée tawa. Les chapatis aussi appelés roti ou rotli sont des galettes de pain non levées (sans levure ou levain donc) traditionnellement faites avec de la farine de blé complet. La marque Laxmi propose une farine spéciale que vous pouvez vous procurer auprès de boutiques spécialisées. Vous pouvez utiliser une farine de blé bise comme la T80 par exemple.

 

Ingrédients pour 8 chapatis :

300 g de farine
180 ml d’eau tiède
1 cuillère à café rase de sel fin
2 cuillères à soupe d’huile neutre (type colza) ou de ghee

 

Recette :
Mélangez la farine, le sel, l’huile puis l’eau progressivement. Pétrissez jusqu’à obtenir une pâte souple et élastique qui ne colle pas. Si la pâte colle un peu, ajoutez de la farine. Formez une boule puis laissez reposer 30 mn en couvrant d’un torchon.
Farinez votre plan de travail. Divisez la pâte en 8 morceaux de même poids qui vont correspondre à 8 chapatis. Etalez-les de façon à former une galette d’environ 3 mm d’épaisseur et 15 à 20 cm de diamètre. Faites cuire vos chapatis environ 2 à 3 minutes de chaque côté dans une poêle anti adhésive à feu assez vif. La pâte gonfle et brunit par endroit, ce qui est tout à fait normal.

 

Le Masala Chaï, une boisson d’automne anti-vata

Le Masala Chaï (prononcé en français massala tchaï) est une boisson indienne préparée à base de thé noir au lait, infusé aux épices. Véritable institution en Inde, les indiens en raffolent. C’est une boisson idéale pour démarrer la journée, de plus, elle pacifie Vata et permet de se réchauffer lorsqu’il fait froid ou encore lorsqu’on a besoin d’un regain d’énergie. Les épices utilisées dans le masala chai sont très stimulantes, on évitera donc de le consommer en fin de journée.

On y retrouve généralement le gingembre (souvent frais), la cardamome, la cannelle, parfois la muscade, l’anis étoilé… Ce mélange d’épices est un cocktail particulièrement riche en vertus : vivifiant, stimulation de la digestion, perte de poids, etc. Les nombreuses épices du chaï réchauffent l’organisme et stimulent la digestion, ce qui peut aider à la perte de poids, notamment grâce à la cannelle qui stabilise sensiblement la glycémie. Elles procurent également un certain effet aphrodisiaque, dispersent les gaz intestinaux et aident à combattre les bactéries. L’aspect santé du chaï dépend bien sûr de la quantité et de la qualité de sucre qu’on y incorpore, ainsi que de notre tolérance aux produits laitiers. Il est certainement possible de remplacer le lait de vache par du lait d’amande ou d’avoine, par exemple, lesquels se rapprochent le plus du goût du chaï original indien.

Les ingrédients :

1/2 tasse de lait
1/2 tasse d’eau
2 cuil. à café de thé noir Assam ou un thé noir non parfumé ou aromatisé (afin que les arômes ne se heurtent pas avec les épices)
Epices : 1/3 cuil. à café de graines de cardamome (ou 2 gousses écrasées) + 1/4 cuil. à café rase de gingembre en poudre ou du gingembre fraîchement coupé + 1/4 cuil. à café de cannelle + 2 grains de poivre noir : poivre noir de Malabar, par exemple, ou 1 pincée de poivre noir + 1 clou de girofle entier.

Préparation :

Portez l’eau et les épices à ébullition, laisser frémir à feu doux 5 minutes.
Ajoutez le thé et laissez mijoter 2 minutes.
Ajoutez le lait, faites chauffer puis filtrez la décoction à l’aide d’une passoire fine ou d’un coton-fromage.
Votre masala chai doit se teinter d’une belle couleur qui rappelle celle de la confiture de lait.
Pour servir un chaï, vous pouvez ajouter un agent sucrant, idéalement du sucanat (appelé « jaggery » en Inde) ou du sucre de coco. Vous pouvez également ajouter du miel, dans ce cas attendez que votre boisson soit tiède pour l’incorporer.

Bonne dégustation !


 

La recette en vidéo

 

Recette du lait d’or

Le lait d’or est une boisson à base de lait végétal et de curcuma, qui va illuminer votre quotidien et ramener du soleil dans votre corps. Il permet de réunir, en une seule boisson, un grand nombre de bienfaits.

Propriétés du lait d’or

Anti-inflammatoire, il convient parfaitement à toutes les personnes souffrant de douleurs articulaires: arthrite, arthrose, tendinite etc.
Analgésique, il permettrait d’atténuer les douleurs.
Antioxydant
Antiseptique, il constitue un vrai désinfectant naturel pour le corps qui vient également renforcer nos défenses immunitaires.

S’il agit de manière active sur notre organisme, il est aussi capable de prévenir certains troubles, voire certaines pathologies :
– Il réduit les risques de troubles neurologiques,
– Il est excellent pour la mémoire et le fonctionnement neuronal en général,
– Il favorise la digestion et détoxifie le foie,
– Il aide à lutter contre le mauvais cholestérol (le fameux LDL),
– Il réduit les risques d’hypertension artérielle,
– Il régule la transformation des triglycérides par le foie,
– Il purifie la peau et permet de donner une jolie couleur au teint,
– Il régule le métabolisme et la gestion du poids

La vraie force du lait d’or réside dans le curcuma. Cette plante herbacée d’origine asiatique renferme la curcumine. Composant principal du curcuma, c’est lui qui lui donne cette couleur jaune. Et c’est précisément à lui que l’on doit toutes les propriétés du lait d’or. Néanmoins, en l’état de poudre, le curcuma n’est que très peu absorbé par notre système digestif. Ainsi, pour potentialiser ses effets, le curcuma a besoin du poivre noir, car il contient de la pipérine (qui lui confère son goût piquant) et permet ainsi de mettre en valeur les propriétés de la curcumine; et des lipides, puisque la curcumine est liposoluble (elle ne se dilue que dans un corps gras)

Préparation du lait d’or

La préparation du lait d’or se divise en deux parties :

Pour la pâte de curcuma :
1/4 de tasse de curcuma en poudre (biologique) soit 30g
1/2 c. à c. de poivre noir moulu (biologique)
1/2 tasse d’eau (filtrée si souhaité) soit 125ml

Dans une petite casserole, mélanger tous les ingrédients, faire cuire à feu doux en remuant constamment jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et épaisse. Laisser le mélange refroidir, puis versez-le dans un petit pot en verre (pas en plastique). La pâte se conserve 1 mois au réfrigérateur.

Lait d’or (une fois par jour) :
1/2 tasse de lait végétal (lait de riz, noisette, avoine…) soit 125ml
1 c. à c. d’huile de coco
½ à 1 c. à c. de pâte de curcuma
1 c. à c. de sirop d’érable, de sirop d’agave ou de miel (facultatif, si le goût semble trop épicé)
Mélanger tous les ingrédients dans une petite casserole. Faire chauffer 1 à 2 minutes sans faire bouillir. Rajouter le sucré en éteignant le feu (optionnel). A déguster chaud ou tiède.

SAMATA, Extra Golden Milk

Pour celles qui ne veulent pas s’essayer à la recette du lait d’or, DL Group a mis au point une recette délicieuse prête à l’emploi.
Cliquez sur l’image ci-dessous pour découvrir ces mignonnes petites dosettes dont vous ne vous passerez plus.

Recette du Kitchari

Kitchari

Le Kitchari est utilisé en Ayurvéda pour des raisons variées. C’est un plat simple à faire, avec seulement 2 ingrédients de base: lentilles et riz. Les variations sont ensuite infinies quant aux épices utilisées pour la cuisson ainsi que les légumes qui peuvent l’accompagner.

Le Kitchari est utilisé comme mono-diète en moment de rémissions, maladie, fatigue, changement (de climat, de saison), tout simplement parce qu’il amène tous les nutriments et protéines dont vous avez besoin pour fonctionner, parce qu’il est très facile à digérer et parce que c’est bon!

Cette recette est une base, qui fonctionne pour les 3 doshas. Vous pourrez ensuite explorer les proportions, épices et graines, et lentilles qui vous conviennent.

Ingrédients :

• ½ tasse de riz basmati blanc (plus digeste que le brun)
• ½ tasse de lentilles Mung dal coupées en 2 ou entières (moins asséchante et plus digeste que d’autres lentilles). Entière elles sont vertes, découpées elles peuvent encore avoir leur coque verte ou être complètement jaune.
• ½ cuillère à table de ghee (ou d’huile de coco)
• 1 pincée de graines de cumin
• 1 pincée de graines de coriandre
• 1 pincée de graines de fenouil
• 1 pincée de graines de moutarde noire
• 1 pincée de curcuma en poudre
• 1 pincée de sel d’Himalaya rose
• 1 pincée de poivre noir en poudre
• 4 à 6 tasses d’eau (en fonction de la consistance souhaitée)
• les légumes de votre choix
• des fines herbes (coriandre, persil….)

Pour 4 portions, Temps de préparation : 10 min, Temps de cuisson : 20 à 30 min.

Préparation :

– Si vous avez le temps, faites tremper les lentilles quelques heures jusqu’à une nuit avant (cela les rendra plus digeste et plus facile à cuire par la suite).
– Rincez les lentilles et le riz à l’eau claire.
– Faites chauffer la matière grasse à feu moyen (ghee ou huile de coco) et faites sauter les épices en grains (cumin, coriandre, fenouil et moutarde noir) jusqu’à ce que les graines de moutarde commencent à sauter.
– Ajoutez les lentilles et le riz, Mélanger le tout une minute avec une cuillère de bois.
– Ajoutez l’eau, le sel, le poivre et le curcuma, amener à ébullition, puis baissez le feu. Le kitchari peut prendre la consistance que vous voulez, plus en soupe ou plus dense. Rajoutez plus d’eau si vous le souhaitez. Assurez-vous que les lentilles et le riz sont bien cuits.
– Quand le Kitchari est prêt, on ne fait plus la distinction entre le riz et les lentilles, ils sont complètement mélangés.
– En parallèle, faites cuire les légumes à la vapeur (choux-fleur, brocoli, feuillus …)
– Servez le kitchari avec les légumes sur le dessus et saupoudrez de coriandre ou persil. C’est prêt!

Ce plat peut être mangé au déjeuner ou au dîner. Vous pouvez aussi décider de manger ce plat pour 2-3 jours de suite en variant les compositions d’épices et de légumes, pour faire un petit “nettoyage” et donner une pause à votre système digestif. N’hésitez pas aussi à varier les graines (quinoa, millet, amarante) et même les lentilles pour les lentilles corail (attention elles sont tout de même plus asséchantes).